Naissance, histoire et diffusion du Reiki

Beaucoup de légendes et d’histoire existent sur la vie et l’œuvre de Mikao Usui, fondateur du Reiki. Dans cet article, vous pourrez trouver une vision  sur la vie et l’histoire de Mikao Usui. Vous apprendrez également la façon dont cette discipline de soins énergétiques s’est diffusée à travers le monde. 

Mikao Usui et la découverte du Reiki.

photo Mikao Usui
Photo de Mikao Usui

Mikao Usui est né le 15 août 1865 dans la province de Gifu, dans une famille bouddhiste Tendaï. Il apprend entre autre le Qiqong dans un monastère et étudie le bouddhisme, le shintoïsme et s’intéresse à des méthodes de guérison.

Il redécouvre le Reiki, science ancestrale de l’énergie universelle ou énergie cosmique dans les années 1900. 

Au préalable, il traduisit d’anciens écrits sacrés écrits en sanscrit. Il fit des recherches qui le menèrent à de vieux sûtras bouddhistes rédigés en sanscrit, et datant de 5 siècles avant JC, de la période du Bouddha. Celui-ci aurait réalisé des guérisons comme celles du Christ. Un de ses disciples aurait pris des notes sur la manière d’opérer. Ces textes contenaient des symboles, des clés et des techniques impossibles à comprendre.

Avec la ferme volonté de savoir les utiliser, Mikao Usui se rendit sur la montagne sacrée de Kurama-Yama. Il y resta 21 jours en méditant, récitant des mantras et en jeûnant complètement. 

A l’aube du dernier jour, il entra en samadhi et perdit connaissance. Lorsqu’il reprit connaissance, il vit des myriades de bulles colorées et, dans une grande lumière blanche, les symboles du Reiki.

A partir de cet instant, il sut comment utiliser cette Energie. Il se dévouera totalement à cette méthode, qu’il nommera Reiki, jusqu’à la fin de sa vie.

Création du Reiki et mise en pratique.

Suite à ce samadhi et cette transmission de connaissance « surnaturelle », il décida de dispenser des soins parmi les mendiants pendant sept ans. Il partit ensuite en pèlerinage sur les routes et chemins du Japon, tout en enseignant cet art de la guérison qu’il avait découvert. « Usui » est un terme japonais qui définit un moine itinérant qui vagabonde avec sa lumière, à la recherche de la vérité. 

Malgré tous les soins qu’il put dispenser Mikao Usui se rendit compte que beaucoup de mendiants préféraient la mendicité à la santé. Il ne pouvait pas endosser la charge de mener une vie saine et responsable à la place de ses patients. Il comprend que la santé est une affaire personnelle et chacun doit faire ce qu’il faut pour se maintenir en bonne santé.

Il créa, par la suite, une clinique à Tokyo pour aider le plus grand nombre de personnes possibles. En parallèle, se trouvant débordé par la quantité de soins à prodiguer, il forma d’autres personnes pour donner des soins énergétiques de Reiki. D’après Hawayo Takata, Mikao Usui forma 18 maîtres Reiki. Ses élèves n’eurent pas à jeûner, ni à méditer pendant 21 jours. Ils reçurent directement de Mikao Usui une transmission de cette énergie que l’on appelle une initiation. 

Transmission et enseignement du Reiki.

En 1925, on désigna comme responsable Chujiro Hayashi (1878-1940), officier de marine retraité et docteur en médecine, qui initia à son tour 16 maîtres. Il fonda à Tokyo une clinique destinée aux soins par le Reiki, la clinique Shina No Machi. Celle-ci disparut pendant la seconde guerre mondiale en 1941 (destruction ou confiscation par les autorités). Dans cette clinique, les élèves de Mikao Usui que Chujiro Hayashi avaient réunis dispensaient exclusivement des soins Reiki. Ils enregistraient de nombreuses guérisons. C’est également lui qui codifia le Reiki et les positions de soins tel qu’on le connaît aujourd’hui. 

En 1926, Mikao Usui succombe à une attaque cérébrale et meurt subitement. Chujiro Hayashi reprend alors les enseignements du Reiki. 

En 1935, Madame Hawayo Takata (1900-1980) revint des îles Hawaï, en très mauvaise santé et très affaiblie physiquement. Elle se rétablit grâce aux thérapies Reiki qui lui furent administrées au sein de la clinique où elle demeura. Elle suivit, ensuite, le cursus de formation et fut ordonnée maîtresse Reiki en Février 1939. 

En 1941, Chujiro Hayashi s’éteint. Hawayo Takata, après être repartie sur les îles Hawaï et avoir fondé deux cliniques de soins Reiki, lui succède à la tête du Reiki. Elle disparaît le 11 Décembre 1980, après avoir diffusé l’enseignement du Reiki auprès de 22 maîtres en Europe, au Canada ou aux États-Unis.

Deux de ces maîtres Reiki, Lei Phyllis Furumoto (petite fille d’Hawayo Takata) et Barbara Weber Ray, fondèrent deux associations qu’ils nommèrent « Alliance Reiki » et « American International Reiki Association ». En 1985, pour devenir maître Reiki, il fallait suivre un long parcours dans l’une de ces deux associations et obtenir l’approbation de son président. Phyllis Furumoto (décédée en 2019) est porteur de la lignée Reiki Usui Shiki Ryoho et l’Alliance Reiki est l’association garante de la transmission de cette tradition. 

Aujourd’hui, cette technique de soin et son enseignement a essaimée à travers le monde entier et de nombreux maîtres sont à même de dispenser des initiations. Beaucoup de dérives existent également et malheureusement.

Photo Chujiro Hayashi
Chujiro Hayashi
Photo Hawayo Takata
Hawayo Takata
photo Phyllis Lei Furumoto
Lei Phyllis Furumoto

Techniques similaires au Reiki.

Le Reiki est un système de thérapie naturelle et manuelle qui a des équivalents au Japon. On peut en citer deux qui sont :

  • Le Seiki-Justu, semblable au 2ème niveau de Reiki, issu du chamanisme et pratiqué à l’époque par les samouraïs.
  • Le Jo-Rei, créé par le maître Meishu Sama, aujourd’hui disparu. En Occident, le siège principal du Jo-Rei se trouve à Paris où réside le seul maître habilité aux initiations. 
Le Reiki n’est donc pas la seule technique de guérison manuelle existante inspirée de sources religieuses ou chamaniques. Plusieurs personnes ont également la possibilité de canaliser naturellement cette énergie universelle. 

Le Reiki Usui n'appartient à personne.

Il y a une centaine d’années, Mikao Usui découvrait et diffusait le Reiki tout d’abord à travers le Japon puis cette méthode de soins essaima à travers le monde entier sous l’influence des maîtres lui ayant succédé. Toutefois, de nombreuses versions divergentes font qu’il est impossible de donner une confirmation historique à ce récit. Bien souvent certains maîtres Reiki s’arrogent LA version officielle pour discréditer toutes autres interprétations et essayer d’en faire une démarche purement lucrative. Par exemple, en vendant des formations sur des mois à prix d’or. Nous sommes bien loin de la démarche originelle. 

La théorie la plus crédible est que le Reiki serait une ancienne méthode de guérison née dans un milieu shintoïste et qui aurait connu des mélanges avec le bouddhisme Zen. N’oublions pas que le Reiki est né au Japon, pays des arts martiaux et de la recherche spirituelle et que de fait de telles méthodes de soins ont pu exister durant des siècles dans des cercles mystiques et ésotériques ou dans le silence de quelques monastères. 

Il a finalement été décidé de diffuser cette pratique de soins mais aussi de vie pour le plus grand bien de tous. Le Reiki est par essence simplicité, lumière et Amour. S’appelant Énergie Universelle de Vie, il n’appartient à personne et espérons qu’à l’avenir le désir d’aider son prochain l’emportera sur tous les autres intérêts. 

La pratique du Reiki telle que je le ressens.

D’un point de vue purement personnel, j’ai été initié au Reiki Usui en 2004 et je suis devenu maître Reiki en 2006. Peu m’importe de savoir si j’ai reçu l’enseignement originel ou non car cette thérapie m’a apporté tellement de belles choses au cours de ces années que les querelles de clocher n’ont aucune importance et ne m’intéressent pas. Je me contente de transmettre cette énergie de vie. Il n’y a rien de plus à faire. 

Ce que je constate au quotidien, c’est qu’il y a une énergie qui nous entoure et qu’il est possible de la canaliser pour le plus grand bien de toutes les personnes qui font appel à moi pour un soin ou une initiation. Les gens repartent souvent soulagés et guéris de leurs maux. Parfois aussi, il ne se passe rien sur un plan physique non sans qu’il n’y ait rien de plus à comprendre. Le Reiki se diffuse dans le corps de celui ou celle qui reçoit le soin et agît sur les énergies du corps de façon globale. 

Cette thérapie m’a permis de débloquer tellement de peurs ou de blocages intérieurs enfouis depuis de nombreuses années, qui m’empêchaient de profiter pleinement de la vie, que je ne peux que la recommander. Elle m’a permis d’accéder à des ressentis de plus en plus fins des énergies visibles ou invisibles. J’ai pu grâce à elle apporter du réconfort, soulager des douleurs, accompagner, apaiser et relaxer ou bien encore guérir de nombreuses personnes. Parfois avec des résultats hors de l’entendement, sans comprendre ce qui pouvait se produire. Je n’ai jamais jugé, essayé de comprendre ou interprété ce qu’il se passait car cette énergie ne m’appartient pas. Je ne fais que la transmettre dans la continuité de ce qui m’a été enseigné, pour le bien de tous. C’est la seule chose qui soit importante à mes yeux. 

Laisser un commentaire